2015-04-19 03.29.30 pm

Macro Photographer: Nicolas Frin “The Fairy Maker”

“Fairytales,” that’s what this French photographer inspires me. We’ve interviewed a lot of macro/wildlife photographers lately, even Michel D’Outltremont who’s a freshly BBC award winning talent, but Nicolas Frin has his own vision of macro. His style is very light, very pure, and he masters bokeh like no one else does. I am very excited about introducing Nicolas and know more about him and his art!

Perce neige repro logo 2015

iLHP: Welcome to iLHP Nicolas, I am very pleased to meet you and ask you some questions about your art. Can you tell us a bit about yourself?

Nicolas: Hi Chris, first of all, thank you for broadcasting my work! My name is Nicolas Frin, I’m 34 years old and I live in the north of France and I work as a sales representative in a carpentry business.

iLHP:  When did you start photography?

Nicolas: I started by photographing animals in 2011, then I turned completely to macro photography in 2013.

Sympétrum blue logo 2015

iLHP: What made you switch to macro? And do you want to turn pro anytime soon? 

Nicolas: I started photography rather late because I started seriously at the age of 31. I’ve always been interested in the nature, birds in particular so one day I thought I’d photograph and keep pictures of this little world.

I do photography as an amateur and I think I’d stay amateur for a long time. Indeed, it is nowadays very difficult to make a living out of wildlife/nature photography unfortunately.

Anémones le trio logo 2015

iLHP: I can imagine that you’re starting to do a lot of exhibitions. Any publications, rewards yet?

Nicolas: I started exhibitions pretty recently, in 2012. My first one was the “Festival Photo” in the Pevele region in France that I organize every year with some of my friends.

Last year I exhibited in 2 events including the “Nature Photo meetings of Geugnon” (les Rencontres Photo Nature) and this year I’ll be in 3 different exhibitions including the famous Montier en Der festival which is one of the best in France and in Europe for wildlife photography.

As for publications, the French magazine Macrophotographie published my portfolio along with an interview (14 pages) in April 2014. Lately, I’ve been lucky enough to reach the finals in the Festimages contest.

Anénomes monochromie logo 2015

iLHP: What’s your source of inspiration? Do other photographers inspire you?

Nicolas: No, I don’t necessarily have specific influences. My best inspiration is in the nature itself, it’s already amazing.

There are photographers’ works which move me and influence me though, like Vincent Munier who’s the best in his field (Wildlife photography), Bastien Riu, Samuel Bastien, Michel D’oultremont, Fabien Dal Vecchio for landscape et many more.

Sympetrum logo 2015

iLHP: If it is possible to choose, which of your photographs are you the most proud of?

Nicolas: That’s a tough one! If I had to keep only one then maybe that would be the Praying Mantis I took in 2013 during the summer, in the region of Gard, France, with Samuel Bastien who made me discover this fabulous region of the south of France. It’s composition and tones, it has a lunar atmosphere that I love!

Mante logo 2015

 iLHP: What’s your equipment? Do you use any special accessory, something absolutely necessary to achieve such photographs? I’m thinking about your extraordinary bokehs!

Nicolas: I’m currently using a Nikon D3 with a 150mm f/2.8 Sigma lens and I recently got a Nikon 300mm f/4. I don’t use any accessories at all, only the nature surrounding me, tree leaves, blade of grass and natural light. I always work against the light. That’s how I get this style of bokeh I love.

Anémones reflet logo 2015

iLHP: How do you prepare a photo-shoot?

Nicolas:  I always plan a lot my photo-shoot. I work a lot on trying to find the best spots that will allow me to find interesting species and just to make nice images. (Editor’s note: Follow these 2 links to help you prepare for an outdoor photo-shoot: 1 / 2)

So, according to the season, I plan my sessions depending on what I want to photograph. I know I need to arrive at specific hours of the day for certain spots to be sure to catch the best light and make the picture I imagined.

Champi ambiance forest logo 2015

iLHP: Your photographs have a very fairy-like style, especially with these colors, tones and this bokeh that we already mentioned. What do you do to edit them? We’d like to know more about that!

Nicolas: Unlike some could think, I don’t retouch any of my photographs, I just edit my RAW files with LightRoom like we would do with a film camera. Most of the work is done when I press the shutter button. I rarely edit a picture during more than 10 minutes. It’s either already good out of the camera, or it goes to the trash bin.

Perce neige forest logo 2015

iLHP: What are your next projects? Do you want to explore new techniques?

Nicolas: I don’t really have projects as such. Just continue doing macro which is rather recent for me. There is so many subjects I want to photograph!

The biggest event for me this year is the Montier en Der exhibition which is a huge one!

Champi blue logo 2015

iLHP: Do you have any tips for beginners or amateurs, in macro/ nature photography, besides practicing a lot? Which skills do you think one should work on?

Nicolas: The first advice I can come up with would be to find the best spots before going out. Know when to go there to get the best light. And take your time!(Editor’s note: Follow these 2 links to help you prepare for an outdoor photo-shoot: 1 / 2)

I think you need to know quite well the spots you are going to, and the dates of blossom of the flowers etc.

This is the key to achieve good pictures but also, of course, knowing one’s camera and how to compose. To help you know more about it read forums and photography magazines.

Fritillaire logo 2015

iLHP: Last but not least, what’s your favorite and least favorite thing in photography?

Nicolas: Photography is a way of life to me, something that helps me get away, figuratively and literally. Something that gives me the possibility to achieve a certain idea of art and creation. This is then difficult to hate something about it.
Perce neige blue logo 2015 iLHP: Thank you so much Nicolas for sharing your art and your experience with us!

Nicolas: Oh thank you very much Chris, and iLHP for giving the opportunity to broadcast my photographs, it was a real pleasure!

Chris


Version Francaise

“Contes de fees”, c’est ce que m’inspire les photographies somptueuses de ce photographe Francais. Nous avons interviewe beaucoup de photographes animalier, nature et macro dernierement, meme le dernier heureux gagnant du prix BBC,  Michel D’Outltremont, mais Nicolas Frin a vraiment son propre style, d’une extreme legerete, purete et il maitrise comme personne l’art du bokeh. Je suis ravi de vous presenter Nicolas Frin pour en savoir plus sur lui et sur son art!

iLHP: Bonjour Nicolas, je suis ravi de pouvoir te poser quelques questions et de diffuser tes superbes photographies macro et nature. Peux-tu nous en dire plus sur toi?

Nicolas: Bonjour, tout d’abord merci à vous de me permette cette mise en lumière.

je m’appelle Nicolas Frin J’ai 34 ans, je vie actuellement  dans le Nord de la France.

Je travaille comme commercial dans les menuiseries.

iLHP: Depuis combien de temps t’adonnes-tu a cette passion?

Nicolas: J’ai débuté la photographie par une approche animalière en 2011, puis je me suis spécialisé dans la macrophotographie fin 2013.

 iLHP: Comment y es-tu venu? Penses-tu passer pro prochainement?

 Nicolas: La photographie m’est venue sur le tard car j’ai commencé cette pratique sérieusement  à l’âge de 31 ans. J’ai toujours été attiré par la nature, les oiseaux en particulier donc un jour l’idée m’est venue d’essayer d’immortaliser tout ce joli petit monde.

Je pratique la photo en amateur et je pense que je le resterai longtemps, car aujourd’hui il est utopique de vouloir et de pouvoir vivre de la photographie nature malheureusement!

iLHP: J’imagine que tu commences a exposer beaucoup? As-tu ete publie? Des recompenses?

 Nicolas: Les expos sont assez récentes car j’ai commencé en 2012 par le Festival photo de la Pévele qui est un événement que l’on organise chaque année avec des amis dans ma région.

L’année dernière 2 expositions  ont été réalisées dont les Rencontres Photo Nature de Gueugnon et cette année il y en aura 3, dont le Festival photo animalière de Montier en Der qui est une référence en France et en Europe.

Côté publication le magazine Macrophotographie a publié un portfolio de 14 pages sur mon travail en Avril 2014.

Et récemment, j’ai eu la chance de faire parti des finalistes du concours Festimages.

 iLHP: As-tu une source d’inspiration/influence? D’autres photographes?

Nicolas: Non je n’ai pas forcement d’influence, ma meilleur motivation est la nature en elle même, elle est une source d’inspiration exceptionnelle.

Il y a forcement des photographes dont le travail me touche et me parle.

Je pense notamment à Vincent Munier qui est pour moi la référence en photo animalière, Bastien Riu, Samuel Bastien, Michel d’Oultremont, Fabien Dal Vecchio en paysage, et beaucoup d’autres…

 iLHP: Si cela est possible, de quelle photographie es tu le plus fier?

Nicolas: C’est compliqué de répondre à ce genre de question, mais l’image qui me vient en tête est ma photographie de mante religieuse que j’ai réalisé en 2013, pendant la période estivale, dans le Gard en compagnie de Samuel Bastien  qui m’a fait découvrir sa merveilleuse région. Cette photo, de part son style et ses teintes, a une ambiance lunaire que j’adore!

iLHP: Quel équipement utilises-tu lors de tes sorties photos? Des accessoires particuliers, indispensables pour ton style ou ajouter ce petit plus qui te caractérise sur tes images? Je pense notamment a tes superbes bokeh.

Nicolas: Pour mes sorties photo j’utilise actuellement un boitier Nikon D3 associé à un Sigma 150mm f/2.8 macro et depuis peu j’utilise un Nikon 300mm f/4.

Je n’utilise aucun accessoire en particulier  simplement le décor naturel qui s’offre à moi, feuilles, herbes, végétation en générale et la lumière naturelle. Je travaille toutes mes images en contre jour, c’est ce qui me permet de réaliser le style de bokeh que j’affectionne en particulier.

iLHP: Comment prépares-tu une journée photo?

Nicolas: Mes sorties sont réfléchies à l’avance car j’ai réalisé un gros travail de repérage pour trouver des espèces et surtout des endroits propices aux belles images. (NDLR: Ici les liens pour vous aider a preparer une sortie photo: 1 / 2)

Donc suivant les saisons, je planifie mes sorties en fonction des sujets que je veux photographier, sur certains spots, je sais qu’il faut être présent à une certaine heure suivant la lumière pour que je puisse réaliser les images que j’ai en tête.

iLHP: Tes photos sont particulierement feeriques, le jeux de couleurs, les tons et je pense que tes bokeh exceptionnels en sont le secret mais que fais-tu en post-traitement? on aimerait en connaitre un peu plus.

Nicolas: Contrairement à ce que l’on pourrait croire, je ne pratique aucune retouche en tant que tel, je développe mes fichiers Raw  sous lightroom tel un négatif photo en argentique, tout est fait à la prise de vue je ne passe rarement plus de 10 minutes sur le développement d’une photo: soit elle est bonne soit c’est poubelle!

iLHP: Quels sont tes prochains projets photographiques? Y-a-t’il d’autres techniques que tu souhaites parfaire?

Nicolas: Je n’ai pas réellement de projet en particulier, juste continuer ma pratique de la macro qui est relativement récente pour moi.

Il y a encore tellement de sujets que je rêve de photographier.

L’évènement majeur de cette année est mon exposition pour le Festival Photo de Montier en Der.

iLHP: Quels conseils peux-tu donner à un débutant pour commencer la photographie macro et/ou nature? Quelles qualites penses-tu qu’il faille developper?

Nicolas: Le conseil que je pourrai donner à un débutant est de commencer par un bon repérage, rechercher les bons endroits, les belles lumières et surtout de prendre son temps.

Je pense qu’il faut connaître parfaitement les lieux où l’on va, les dates de floraisons pour les fleurs etc…

Ceci est la clé de la réussite et aussi avoir une bonne connaissance de son boitier et de la prise de vue en générale pour cela s’informer sur les forums et les blogs, les revues spécialisées etc…

iLHP: Qu’est-ce que tu preferes et deteste le plus dans la photographie?

Nicolas: La photographie est pour un moi un art de vivre, une manière de m’évader et une façon d’assouvir mon envie de création. Il m’est donc difficile de détester quelque chose dans cela.

iLHP: Merci beaucoup Nicolas pour ton temps et tes reponse! Encore felicitations pour les expositions que tu vas faire!

Nicolas: Merci a vous de m’avoir donne une “vitrine” supplementaire!

Chris